01/02/2018 - 14:15

Le Growth Hacking : l’accélérateur de croissance

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Growth Hacking (ou presque) sans jamais oser le demander.
push_980x642_growth.png

Dans un article du 7 janvier 2018, intitulé « Growth hacker, lactivateur de croissance », le journal Le Monde1 décrivait le Growth hacker comme un « créatif et fin technicien, rapide et efficace, un pirate qui booste le chiffre d’affaires des start-up en un temps record. Un métier d’avenir ». C’était plutôt flatteur.

 

Métier d’avenir. C’est vrai. Mais ce n’est plus vraiment un nouveau métier. En constante évolution et du monde des startups, le Growth Hacking s’est imposé, depuis sa création en 2010 par Sean Ellis (ex Monsieur Dropbox), comme un état d’esprit et un ensemble de pratiques et de techniques permettant d'accélérer rapidement et significativement la croissance d’un produit ou d’un service.

Le Growth Hacking : un moyen de protéger son océan bleu

 

Certes, le Growth Hacking s’est d’abord inscrit dans le jargon marketing et business des startups (principalement dans l’acquisition de bases de données utilisateurs, fondement des actions de vente et de marketing).

Pour une startup, l’argent manque, le temps est rare. Il faut faire vite

Aujourd’hui, pour une entreprise établie, il faut faire différemment ou risquer de disparaître

Le Growth, cest pour tout le monde.

 

Des entreprises agiles, habilement connectées à leur écosystème, sont capables en quelques années de redessiner l’environnement concurrentiel d’industries dont les positions semblaient pourtant fermement établies. A l’heure de la disruption, où la concurrence et l’arrivée de nouveaux acteurs sont inéluctables, on ne peut plus se contenter d’essayer de faire « plus » de la même chose : il faut cultiver d’inédites façons de faire le business.

Le Growth Hacking, cest le moyen de conquérir et de protéger son océan bleu.

 

growth_comparatif_1.jpg

Le Growth Hacking : une vision itérative et ROIste

Le Growth Hacking nous permet d’imaginer de nouvelles tactiques dacquisition, de promotion et de propagation de loffre, à forte valeur ajoutée, en utilisant des moyens agiles, non conventionnels, et en cocréation avec le client. C’est un état d’esprit proche du Lean Startup d’Eric Rie2 qui préconise d’adapter constamment son offre aux évolutions du marché, dans un principe itératif d’amélioration continue et une logique de « test & learn ». dautres verraient des contraintes, les Growth hackers sont formés à trouver des opportunités, des « hacks » aux cycles de vie limités et à fort potentiel de croissance.

growth_cycle_1.jpg

Notre mission (à tout moment, et notamment au lancement d’un produit, d’un service, à l’ouverture d’un nouveau marché ou canal de vente…) c’est d’aider le client à développer un autre regard sur son business, lui apporter notre vison et nos expertises multiples et complémentaires (Business, UX, Data, CRM, SEO, etc.), et travailler en cocréation pour augmenter tout objectif avec efficience : creuser et garder un écart concurrentiel, booster son retour sur investissement, challenger sa vision, l’éveiller à d’autres opportunités, à d’autres potentiels de croissance.

 

 

inpulse_team_1.jpg

Trouver la niche et maîtriser le tunnel de conversion

 

Il ne s’agit pas de toucher tout le monde, mais les bonnes personnes.

Comment ? En cherchant en dehors des réflexes habituels du marketing et de la communication pour privilégier un ciblage tactique et qualifié au sein de communautés naturelles. En trouvant la cible la plus affine et la plus volumineuse. En allant la chercher là où elle est, et en l’activant à moindres coûts.

 

L’objectif est l’adhésion de la cible à l’offre et la conversion du prospect en client. L’approche AARRR permet de déterminer les indicateurs clés de performance. Elle est fondée sur 5 étapes :

  • Acquisition : attirer de nouveaux utilisateurs.
  • Activation :  les persuader de passer à l’action.
  • Rétention : les convertir en utilisateurs réguliers.
  • Référence : les inciter à inviter d’autres utilisateurs.
  • Revenus : générer et augmenter les revenus par utilisateur.

 

Et toujours de valider par la data et l’étude des comportements (preuves chiffrées, estimation des volumes des cibles, immersion, études de leur écosystème, de leurs freins, motivations et irritants, mesure de la performance de chaque action en temps réel, etc.).

Notre motto : Waste Less. Achieve More.

 

Il faut obtenir plus en optimisant les moyens disponibles (coûts, temps, énergie) : plus de business (de chiffre d’affaires, de ROI, de transformation, de parts de marché…) et plus de visibilité (parts de voix, de viralité, d’utilisateurs, de visiteurs, d’influence, d’engagement…).

 

Growth Hacking, grosse croissance!

 

TATIANA SACHS, CONSULTANT STRATÉGIES DE CROISSANCE

Voir le profil LinkedIn de Tatiana

 

1 LE MONDE, 07.01.2018, Growth hacker », l’activateur de croissance